Un camp zéro déchet à la troupe!

Cet été, nous avons vécu le troisième camp de la troupe depuis la création de la NO007 en 2015. Maintenant que nous commençons à prendre nos marques dans l’organisation de nos activités, nous avons décidé cette année de nous lancer un défi de taille : Réaliser un camp avec l’objectif de minimiser un maximum nos déchets.

D’où est venu le projet ?

Après avoir terminé le camp passé avec une montagne de poubelles, l’idée de faire un camp plus respectueux de l’environnement nous est venue. Les camps zéro déchet se popularisent de plus en plus chez les scouts et grâce à cela, en plus d’avoir le plaisir de voir énormément de jeunes qui s’intéressent à ce genre de causes, il y a de plus en plus de choses mises en place pour nous aider dans cette démarche. Par exemple, de nombreux magasins de vrac proposent des réductions pour les camps scouts. Par ailleurs, plusieurs fédérations de mouvements de jeunesse se sont associées pour créer une toute nouvelle formation pour les animateurs qui vise à leur donner des outils de base pour organiser un camp sans déchet. Nous avons pu participer à cette formation et nous en sommes ressortis avec plein d’idées de recettes et d’animations pour nos éclaireurs !

Un thème de camp en rapport avec le zéro déchet ?

Dans l’idée de proposer à nos scouts un camp plus respectueux de l’environnement, nous avons essayé de l’intégrer dans notre thème de camp. Pour cela, nous avons envisagé un scénario assez apocalyptique où notre planète, trop polluée, deviendrait invivable. Face à cela, deux possibilités tout à fait opposées s’offrent à nous :

La première était de changer de planète et reconstruire notre civilisation sur une autre. Chaque patrouille a donc eu comme projet d’inventer une nouvelle planète avec ses coutumes, sa langue, ses croyances, ses spécialités gastronomiques, etc.

La seconde était à l’opposé : Au lieu de changer de planète pour revivre la même vie, c’est à nous de changer nos habitudes pour réparer nos erreurs et essayer de rendre la Terre à nouveau viable.

1

Quels étaient nos objectifs ?

Faire un camp zéro déchet est ambitieux et peut s’avérer compliqué lorsqu’on n’y connait pas grand-chose ! Nous avons donc décidé pour commencer de faire 50% de nos repas en mode zéro déchet. Sur le côté, nous voulions proposer aux éclaireurs de l’animation en rapport avec le développement durable. Cela s’est principalement déroulé à travers les badges. Pour rappel, le badge est un projet personnel que l’éclaireur décide de mener à bien. C’est à lui de l’organiser et de le réaliser (avec de temps en temps un petit coup de main de la part d’un animateur).

Bilan de cette expérience

Au final, cette expérience fut très positive pour nous ! Bien que nous n’ayons eu le temps de faire tout ce que nous voulions pour les animations, nous avons tout de même pu tester pas mal de choses et les éclaireurs y ont également mis du leur ! Voici quelques exemples de ce que nous avons fait :

  • Avec un petit groupe d’animés, nous avons tenté une recette de savon fait à partir de copeaux de savon de Marseille. Cela a demandé pas mal de patience pour faire fondre les copeaux mais le résultat était plutôt satisfaisant !

20180725_160138

Matériel pour faire notre savon
  • Munchkin et Stenella ont réalisé de jolies bougies « zéro déchet ». Pour cela, elles ont utilisé de la cire d’abeille et des petits pots de confiture vides.

20180725_214734

Bougies à la cire d’abeille
  • La patrouille des Phacochères a décidé de se lancer au concours cuisine dans une démarche zéro déchet. La plupart de leurs aliments étaient de saison et ils ont amené en début de camp des herbes aromatiques en pot pour leur cuisine de patrouille.
  • Nous avons également accueilli au camp une poule, amenée par la patrouille des phacochères. Elle était en partie nourrie avec certains déchets organiques de nos repas.

DSC_3630

Kokos, la mascotte du camp!

C’est au niveau de l’intendance que nous avons eu le plus de surprises. Nous ne nous attendions pas à un aussi bon résultat. Au final, nous en avons eu pour seulement 2,5 kilos de déchets ménagers, ce qui ne représente qu’un tiers de la totalité de nos déchets tout venant. Notre organisation était la suivante :

  • Nous avons acheté la majorité des denrées sèches à l’avance dans des commerces de vrac dans les alentours de Gembloux et de Namur (Vert de Terre, D’ici, Au palais gourmand, etc.)

DSC_3364

Céréales en vrac servies au petit déjeuner
  • Pour le lait, une grande cruche nous attendait chaque matin à Auby-Sur-Semois. C’est un producteur habitant au village qui nous le vendait.

20180725_153457

Cruches pour le lait
  • Le pain et la viande étaient commandés auprès d’un producteur de Bertrix qui nous les livrait également tous les matins à l’église d’Auby. Pour le pain, nous fournissions nos sachets en tissus à l’avance.

20180726_091139

Sacs à pain
  • Nous avons voulu faire quelques goûters avec des biscuits préparés avant le camp. Par manque de temps lors de la préparation, nous n’avons pu en faire qu’un seul, mais il était très réussi!

DSC_3280

Cookies cuisinés par Colféo!

Objectifs pour l’an prochain

Nous avons réalisé en fin de camp une mesure du poids total de nos déchets produits au camp. Cela nous a permis de voir quels points sont à améliorer pour la suite. Les résultats sont assez positifs, cependant nous remarquons que c’est au niveau des déchets de patrouille que nous avons des efforts à faire. Cela représente la moitié du poids de nos déchets tout venant ! Ces déchets sont sans doute majoritairement dus au concours cuisine de cette année. Pour l’an prochain, nous essayerons donc d’encourager les patrouilles à faire plus de zéro déchet lors du concours. Nous essayerons également de trouver plus d’alternatives aux chips et bonbons avec plein d’emballages.

Capture2

Poubelles de l’intendance: 2,544 kg
Poubelles de patrouille : 3,972 kg
Poubelle de la feuillée: 1,057 kg
Au total: 7,573 kg de déchets tout venant.

DSC_4219

Totalité de nos déchets pendant le camp (excepté les déchets organiques et la corde). Cela représente les déchets d’environ 30 personnes pendant un camp de 15 jours

Au niveau de l’intendance, nous continuerons sur notre lancée. Nous avons d’ailleurs déjà trouvé un vendeur de vrac et des producteurs locaux proches de notre futur endroit de camp !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s